La Conférence Nationale du Handicap 2014 pour aller plus vite

Jeudi 11 décembre 2014 s’est tenue la Conférence trisannuelle Nationale du Handicap. Ce fut l’occasion pour le Président de la République de lancer de nouveaux projets pour accélérer l’accessibilité de notre société au public en situation de handicap. Une suite aux lois de 1975, 1993 et 2005 ?

Parmi les nouvelles dispositions évoquées, on peut dégager quelques grands domaines :

  • le patrimoine bâti : les travaux de mise en accessibilité doivent aller plus vite, notamment en raccourcissant les délais de réponse des MDPH sur les aides financières.
  • l’accès à l’information publique : pour les sites WEB publics, la RGAA est en cours de mise à jour vers la version 3 et tientdra compte des nouvelles fonctionnalités offertes par HTML5 et WAI-ARIA. Des formations de développeurs se sont déjà engagées à inclure les techniques d’accessibilité à leur programme. Les chaînes de télévision devront également proposer plus de programmes accessibles (sous-titrages, audiodescription, interprétation LSF). La propagande électorale des présidentielles 2017 devra être accessible, tant sur les sites des candidats que dans les médias télévisuels.
  • la formation initiale et la formation professionnelle : pour une meilleure insertion professionnelle, il est important que les personnes soient correctement formées, c’est-à-dire dans des domaines qui leur conviennent et qui correspondent aux besoin du marché. L’école doit être plus inclusive, et ceci jusqu’au supérieur. La possibilité de choix d’enseignement entre langue française et LSF sera renforcée.
  • l’emploi : Les prestations de l »AGEFIPH et du FIPHP seront augmentées pour faciliter l’embauche et la mobilité  des personnes handicapées.
  • la fonction publique : l’embauche des salariés handicapés doit s’intensifier et des postes de hauts cadres seront réservés à candidats handicapés, sans le passage de concours.
  • les produits de consommation : avec le concours de l’Institut National de la Consommation, l’information des produits de consommation et les sites de vente en ligne doivent être plus accessible en 2016.
  • l’accès aux soins :  en lien avec le projet de loi santé, les parcours de soin seront facilités et les professionnels de santé seront plus sensibilisés aux handicap, notamment dans les milieux hospitaliers.
  • l’allocations et reconnaissances : les durées de traitements des dossiers MDPH et CAF seront raccourcies. La RQTH et autres procédures seront simplifiées. Les avis et décisions des MDPH et CAF seront disponibles en français facile à lire. L’AAH pourra être étendue jusqu’à 5 ans, sous conditions.

Consultez la page de la Conférence Nationale du Handicap (CNH) et les relevés de conclusions de la conférence du jeudi 11 décembre 2014 : CNH 2014 PDF / CNH 2014 Word.