Urbaccess 2015 – nouveautés

Le salon Urbaccess 2015 s’est tenu pour la première fois dans un hall de Paris Events, à Porte de la Villette, Paris. Peu de monde  et peu de nouveautés.

Au-delà des classiques dispositifs d’accessibilité physique (trottoir, escalier, cuisine, salle de bain, …), j’ai noté quelques jeunes projets intéressants.

Pick-out de Citae

Pick-out est un système de localisation et d’information en intérieur repose sur une balise sonore et une application mobile. Le système est simple et efficace.

La balise émet un son sur une fréquence très basse (inaudible pour l’humain et non perturbante pour l’animal – paraît-il) à courte portée (de 1 à 10 mètres). L’application mobile utilise le microphone pour capter le signal (avec votre autorisation) et obtenir votre position (chaque balise ayant un identifiant) et des informations pratiques.

Ce système, qui peut être installé dans des ERP (mairie, …), peut télécharger les informations au préalable pour éviter le besoin d’une connexion à Internet une fois sur place. Pratique également pour les étrangers.

Le gestionnaire de l’installation d’une dispose d’une interface pour gérer les informations, en plusieurs langues.

Cerise sur le gâteau, l’application mobile (smartphone et tablette), s’adapte à différents handicaps (visuel, cognitif, …) aux chois de l’utilisateur. L’application peut également vous indiquer un chemin à suivre à l’intérieur du bâtiment.

FACIL’iti

La solution Web FACIL’iti consiste à substituer les feuilles de styles originelles d’un site par des styles adaptés à chaque visiteur, selon son handicap.

Pour ce faire, le prestataire travaille en accord avec le propriétaire du site à adapter ; côté visiteur, ce dernier accède au préalable à des paramètres pour indiquer les compensations souhaitées (taille de texte, contrastes, …) et peut ensuite visiter les sites partenaires, adaptés à ses besoins. Le visiteur n’a rien à installer sur son ordinateur.

Ici, c’est le propriétaire du site à adapter qui fait appel au prestataire. Cette solution peut permettre d’adapter  rapidement un site existant, mais on ne saurait que trop conseiller de réaliser un site accessible dès le début, et éviter au visiteur de devoir passer par une adaptation spécifique.

Une réflexion au sujet de « Urbaccess 2015 – nouveautés »

  1. Bonjour,

    Tout d’abord merci de votre attention et de cet article sur FACIL’iti, nous sommes ravis d’avoir pu attirer votre attention sur notre solution.
    Au demeurant, nous souhaitons apporter quelques petites précisions.

    Lorsque vous dites qu’il faut « éviter au visiteur de devoir passer par une adaptation spécifique », nous pensons que justement qu’une adaptation spécifique permet à l’internaute d’avoir une navigation adaptée à ses propres besoins et non pas pré-définie selon un gabarit commun à tout le monde. Chaque usager qu’il soit handinaute, sénior ou tout simplement en recherche de confort devrait avoir la possibilité de choisir les fonctionnalités qui le concerne directement lorsqu’il navigue sur internet. Avec FACIL’iti, effectivement l’adaptation est spécifique à chacun, car nous prenons en compte les besoins individuels de chacun. Nous sommes très heureux d’avoir pu partager avec de grandes associations et leurs membres pour offrir une solution numérique adaptée aux besoins propres des internautes.

    Évidement vous avez raison, nous ne saurions vous contredire lorsque vous dites qu’il est préférable d’avoir un site adapté dès le départ. Nous ne nous substituons pas à cela. Nous accompagnons des cas très spécifiques tels que la Maladie de Parkinson, la dyslexie ou encore le daltonisme. Les personnes touchées par de telles pathologies sont-elles prises en compte actuellement sur le web ? FACIL’iti permet d’accompagner ces personnes et nous continuons à rechercher de nouvelles fonctionnalités afin de proposer des solutions digitales pour des pathologies encore malheureusement exclues de la vie numérique. Nous offrons également la possibilité à des entreprises d’avoir une première démarche d’accessibilité sans avoir à refondre leur site, ce qui leur permet d’amorcer une ouverture aux handinautes et aux seniors sans avoir à investir dans la refonte de leur site si celui ça n’avait malheureusement pas été adapté dès le départ.

    Voici quelques précisions, dans tous les cas nous serions ravis de vous faire une démonstration ou de répondre à vos interrogations éventuelles par rapport à FACIL’iti. Encore merci pour votre attention et pour ce billet de blog.

    Bien à vous,

Les commentaires sont fermés.